Sun Chine

Regard critique d'une française expatriée en Chine Journal intime Exil Impressions

20 octobre 2007

L'organisation administrative de la Chine

éL'ORGANISATION ADMINISTRATIVE DE LA CHINE

L'organisation administrative actuelle de la Chine est l'héritière d'un appareil d'Etat et d'un système bureaucratique de longue tradition; certaines unités administratives sont très anciennes, comme les "districts", d'autres plus récentes, comme les "provinces" apparues sous la dynastie Ming (XIVème-XVIIème siècles).

La République Populaire de Chine a introduit à partir de 1947 la notion d' "autonomie régionale" stipulant les droits et les libertés des minorités nationales; traduite sous des vocables multiples selon les régions, la distinction d' "autonome" peut recouvrir tous les échelons de la hiérarchie administrative.  En réalité, même si certaines régions sont considérées comme autonomes (Tibet, Xinjiang etc), elles restent très fortement sous la coupelle du gouvernement chinois qui se méfie de ces "régions" ou  "provinces" à revendication indépendantiste (la Chine ne parle pas d' "indépendance" mais de "sécession").


Dans cette présentation de l'organisation administrative de la Chine, je vais volontairement écarter les aspects politiques sur l'appartenance ou non de tel endroit à la Chine, et m'en tenir strictement à la description faite par la Chine.

 

L'organisation administrative de la Chine est la suivante :

- Au niveau supérieur, le régime communiste a procédé, sous la période maoïste, à l'extension du périmètre des grandes "municipalités", leur adjoignant les zones rurales périphériques.

- Sous l'ère Deng Xiaoping, la décollectivisation de l'agriculture et la disparition officielle des "communes populaires" en 1982 ont permis un retour aux unités rurales traditionnelles tels que le "canton" et le "village".

- Enfin, l'appel aux initiatives privées et la politique d'ouverture sur l'étranger a permis aux bureaucraties locales d'accroître considérablement leurs prérogatives.

Aujourd'hui, le découpage administratif s'établit autour de 5 niveaux hiérarchiques :

 

. niveau supérieur : il comprend quatre types d'unités administratives :   

· les provinces, au nombre de 22

· les régions autonomes, au nombre de 5 (Guangxi, Mongolie intérieure, Ningxia- Tibet, Xinjiang)

· les municipalités spéciales, au nombre de 4 relevant directement des autorités centrales (Pékin, Chongqing, Shanghai, Tianjin)

· 2 « régions administratives spéciales » (Macao et Hong Kong).

Ces structures sont sous le contrôle direct du pouvoir central; elles sont dirigées par des gouverneurs ou présidents et par des maires dans le cas des "municipalités spéciales", leurs assemblées et comités du PCC.

. niveau 2 : l'unité administrative est la préfecture ou ligue dans la région autonome de Mongolie intérieure. 

. niveau 3 : l'unité administrative est le district ou bannière pour la région autonome de Mongolie.

. niveau 4 : l'unité administrative est le canton, réapparu au début des années 1980 en remplacement des communes populaires. Il est doté d'un gouvernement cantonal. Le canton est caractéristique du monde rural, il fait le lien entre l'agriculure et l'activité urbaine des bourgs.

. niveau 5 : l'unité administrative est le village. Il regroupe toutes les unités de bases telles les villages, hameaux et marchés ruraux. Sa représentation est assurée par des comités de villageois selon la législation de 1987.

Posté par sunchine77 à 23:37 - Etudes et recherches - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire